Make your own free website on Tripod.com

Réflections sur le Karaté

En premier lieu, il est très important de savoir que le but du Karaté n'est pas simplement de pouvoir battre nos adversaires. Bien qu'il soit possible de tuer une personne d'un seul coup, le but ultime de tout budo est le contraire: D'atteidre la paix, et de protéger les autres en autant que soit-même. Seulement après que toutes les options sont exploitées doit on utiliser les techniques mortelles du Karaté. Entre les mains d'un karateka réside le pouvoir de causer la vie ou la mort.....

La maîtrise du Karaté implique la maîtrise de sois-même. Comme a dit Maître Funakoshi, le Karaté, si bien pratiqué, peut être un grand bénéfice pour la société. Il poli l'esprit, purifie la pensée et raferme le corp. Par contre, dans les mauvaises mains, le Karaté peut devenir nocif, un instrument de destruction envers la société ainsi qu'envers l'utilisateur lui-même.

Avec ce magnifique art martial vien une grande responsabilité. Encore, comme a dit Maître Funakoshi, quand un Karateka devient habile, il doit exercer beaucoup de prudence dans ces paroles. Dans la majorité des cas, c'est la langue qui est responsable pour les batailles. Il n'est pas la place d'un Karateka de devenir arrogant simplement à cause de la petite quantité de connaisances qu'il a apris. Une petite quantité de connaisances peut être très dangereuse.

Une fois mon Sensei m'a avisé: <<Tu doit être toujour pret. Pas seulement durant la bataille. Alors tiend ton esprit pret en tous temps>>. Un Karateka devrait toujour avoir l'esprit clair. Pret a réagir en tout temps. La lourdeur d'esprit amène les gens à arrêter de penser, et de réfléchir sur la vie et sa signification.

Il y a toutes sortes de personnes qui s'entrainent au Karaté. Certain le font pour devenir fort. Certain prennent le Karaté comme un sport. D'autre pratiquent le Karaté pour clairifier l'esprit. Tous ces but son honorables, et le pratiquant du Karaté reçevra le résultat de ce qu'il a investit dans son entrainement.

NOTE: Le générique masculin a été utilisé sans aucune intention de discrimination. Dans tout contexte, le <<il>> signifie en fait il et elle.